LIVRAISON GRATUITE DÈS 30€ D'ACHAT | Paiement par CB - Krôcô - Paypal | Retrait drive à Milhaud | Livraison à domicile et en entreprise offerte | Livraison spéciale aux agents de nuit du CHRU de Nîmes offerte.

Ma brouette
0.00

LIVRAISON GRATUITE DÈS 30€ D'ACHAT | Paiement par CB - Krôcô - Paypal | Retrait drive à Milhaud | Livraison à domicile et en entreprise offerte | Livraison spéciale aux agents de nuit du CHRU de Nîmes offerte.

La Brouette Occitane - Épicerie vrac en ligne - Drive zéro déchet - Paniers de producteurs locaux livrés à domicile
Ma brouette
0.00

Qu’est-ce que le Krôcô ?

La Brouette Occitane
Le Krôcô - Monnaie locale de Nîmes & alentours

Le Krôcô, une monnaie locale, complémentaire et citoyenne sur le bassin Nîmois. 

Le Krôcô, késaco ? Comme indiqué ci-dessus, le Krôcô est une monnaie, légale, créée pour simplifier les échanges et c’est donc un instrument de paiement, pouvant être utilisé sur un périmètre bien défini et pouvant être échangé contre des biens, de la monnaie ou des services. 

Gérée par une association (Les vrais monnayeurs de Nîmes & alentours) faisant adhérer plusieurs commerçants et entreprises souhaitant rejoindre ce système, ils signent alors une charte intégrant plusieurs notions en lien avec le respect de l’environnement, de l’être humain et de ses conditions de travail. 1 Krôcô (Kô) est égal à 1 €.

Pourquoi utiliser une monnaie locale ?

Tout simplement pour développer l’économie locale en axant sur la consommation de produits de proximité. 

En effet, l’évolution de l’économie et de la finance sont à l’origine de plus de chômage, plus de pollution, plus de précarité. Une monnaie locale se pose comme un élément de réponse à ces problèmes. 

Tous les citoyens peuvent l’utiliser chez tous les prestataires qui ont signé LA CHARTE. La charte est un engagement à mener des actions concrètes, sur le plan social, environnemental et économique.

Exemple circuit d’1 €: 

Julie dépense 1 € dans un supermarché Nîmois pour l’achat d’une bouteille de jus de pommes. Une partie de cet € va servir à acheter la bouteille de jus de pomme. Dans le but de faire toujours plus de profit et d’attirer un maximum de clients avec des prix bas, les grandes enseignes vont faire marcher la concurrence pour trouver quel sera le fournisseur le plus rentable… Ils seront prêts à acheter un jus de pomme produit loin du point de vente, où les ouvriers de l’équipe de transformation sont moins rémunérés, ou la matière première (les pommes) sont achetés à bas prix, peu importe la qualité, la provenance ou les conditions de travail des agriculteurs ! 

Il y a donc de fortes chances que la partie de l’€ servant à acheter la bouteille de jus de pomme sorte de l’économie locale.

De plus, les grandes surfaces étant de gros clients, elles peuvent dicter les prix à leurs fournisseurs… 

Quelques centimes de l’€ de Julie va servir à payer les frais de fonctionnement et à payer les employés du supermarché. Les emplois en grande surface sont souvent partiel, payés au smic horaire.

De plus, une étude a démontré que, à chiffre d’affaires équivalent, pour un emploi créé dans une grande surface, 3 emplois sont supprimés dans les petits commerces. Néanmoins; la partie de cet € qui sera versée en salaire restera local. 

Enfin, une partie de cet € va servir à rémunérer les dirigeants de cette enseigne et leurs actionnaires. Leur objectif principal étant de réaliser un maximum de profit, leur intérêt sera donc que cette part d’€ soit la plus grande possible. 

Exemple circuit d’1 Krôco: 

Julie décide d’aller chez l’épicier de sa ville et achète également une bouteille de jus de pomme, Elle va donner à l’épicier contre cette bouteille 1 Krôco. 

Que va-t-il devenir?  

Une partie de ce Krôcô va servir à acheter la bouteille de jus de pomme. L’épicier, pour écouler ses Krôcô et parce qu’il a signé la charte, va chercher un fournisseur local de pommes et de jus. Chaque Krôcô dépensé va donc rester dans l’économie locale.

Le fournisseur qui possède à son tour des Krôcô aura donc tout intérêt à les dépenser chez cet épicier et les autres prestataires du réseau. Ni les pommes ni le jus n’auront parcouru plusieurs centaines de kilomètres. La zone d’utilisation du Krôcô favorise les circuits courts. 

Une autre partie de ce Krôcô va servir à payer les frais de fonctionnement de l’épicerie et à rémunérer les employés. Le salaire pouvant être versé en partie sous forme de Krôcô, les employés iront les dépenser chez les prestataires du réseau. Enfin, le restant de ce Krôcô sera le bénéfice que fera l’épicier. Il dépensera ses Krôcô dans le réseau, sous forme d’achat ou de prestation. Il participera donc activement à l’économie locale en ré-injectant la monnaie.

Utiliser le Krôcô, c’est favoriser l’emploi local, les démarches écologiques,  solidaires et sociales au sein de son agglomération, c’est donner un moyen concret aux citoyens de cautionner un système économique vertueux. L’utilisateur aura la garantie que son argent dépensé restera dans le circuit local. 

Utiliser le Krôcô, c’est favoriser l’emploi local, les démarches écologiques,  solidaires et sociales au sein de son agglomération, c’est donner un moyen concret aux citoyens de cautionner un système économique vertueux. L’utilisateur aura la garantie que son argent dépensé restera dans le circuit local. 

Liste des favoris 0